Agatha Molki Van der Palen et la Vierge de Valkenswaard

 

 

Agatha Molki Van der Palen, originaire de Nouvelle Guinée et vivant aux Pays Bas, recevait depuis 1998 les visites de Notre-Dame de tous les Peuples, en larmes, avec ce message : « Tu dois dire partout que les gens doivent en finir avec les avortements ». « Les gens ne veulent pas entendre et ne veulent pas arrêter de faire des avortements ». Agatha Molki, décédée en 2002, voyait au cours de ses passions ce qui se passe dans les avortoirs et entendait littéralement les petits crier.

 

La Vierge de VALKENSWAARD (Pays-Bas)

Notre-Dame de tous les peuples

 

En finir avec les avortements, prier, y compris devant les cliniques d'avortement, faire pénitence et répandre son mot d'ordre. Tel est le contenu du message que la Vierge Marie, qui se nomme la Dame de tous les peuples, vient donner à ses enfants, à Valkenswaard, près d'Eindhoven depuis 1998. Elle est accompagnée de l'Archange Raphaël, parfois de Padre Pio, de Saint-Joseph ou de Jésus. Elle a choisi comme instrument une femme originaire de Nouvelle-Guinée, Agatha Molki, pour une mission prophétique et réparatrice.

Depuis le 17 octobre 1998, Agatha tombe régulièrement en extase, situation qui dure de dix à quinze minutes. Elle voit souvent Marie, parfois Jésus, et plus fréquemment des anges. Jusqu'en janvier 2002, on compte 67 apparitions de la Vierge Mère et 128 apparitions multiples, dont 61 apparitions des anges, de Padre Pio, de Saint-Joseph, de Jésus.
Actuellement, l'Archange Raphaël apparaît chaque 25 du mois. Chaque année, le 4 juin et le 25 septembre, Agatha a une apparition publique de la Vierge Mère au cours de la journée. Chaque année, au temps de l'Avent et du Carême, Agatha souffre la Passion avec Jésus.
Le vendredi 5 février 1999, jour de la fête d'Agatha, la Dame de tous les peuples (voir aussi le site officiel de la Dame de tous les Peuples apparue à Amsterdam à Ida Peerdeman) révèle la raison de sa venue : « Je suis la Dame de tous les peuples, celle que tu as vue en rêve autrefois. Je suis ta Mère et la Mère de tous les hommes. Tu dois dire partout que les gens doivent en finir avec les avortements ».
Le 12 février 1999, Marie annonce : « Il faut que le prêtre de l'église de la paroisse parle aux gens. Il doit faire connaître mon message, à savoir que les gens arrêtent de faire des avortements ».
Le mercredi des Cendres 17 février, Marie dit : « C'est la dernière fois que je dirai aux gens d'en finir avec les avortements. S'ils ne le font pas, ils tomberont malades avec des ulcères dans le corps.
Et Marie continue : « Les gens ne veulent pas entendre et ne veulent pas arrêter de faire des avortements ».

Voir Stella Maris n° du 379 de mars 2002.

 

Observations :

Le 27 juin 2007, les catholiques ont fêté une humble couturière de Siviriez, près de Fribourg, Marguerite Bays (www.marguerite-bays.com), béatifiée en 1995 par le Pape Jean-Paul II. Guérie miraculeusement du cancer, stigmatisée, prophète et bénéficiant de visions, elle attire chaque année les milliers du petit peuple des pèlerins suisses, français, allemands, italiens qui viennent recommander à son intercession leurs familles, la résolution et/ou le soulagement de leurs soucis. Il y a d'ailleurs un miracle en cours qui sera peut-être la cause de sa future canonisation. À la suite de Sainte-Faustine Kolwaska, les mystiques contemporaines ont encore quelque chose à nous transmettre, y compris et surtout sur la tragédie de l'avortement.

La Bienheureuse Mère Teresa de Calcutta disait que "La vie est un Don que Dieu nous a donné. Cette vie est présente même dans celui qui n'est pas né. Une main humaine ne devrait jamais terminer une vie. Je suis convaincue que les cris des enfants dont la vie a été terminée avant leur naissance atteignent les oreilles de Dieu."

Le Christ avait déjà demandé à Sainte-Faustine, en Pologne, des prières de réparation ainsi qu'elle le note le 6 juin 1937 dans son journal : « Par moments, ces douleurs m'enlevaient la conscience. Jésus me fit savoir que je venais, de cette façon, de prendre part à Son Agonie dans le jardin des Oliviers et que Lui-Même permet ces souffrances pour donner satisfaction à Dieu pour les avortements ! »

De même, Micheline Boisvert, au Canada, dont voici un des nombreux messages qu'elle a reçus de la Sainte-Vierge : "Comprenez que tout ce qui est manipulation de la vie, dans vos nouvelles technologies, ne fait pas partie de l'Oeuvre de Dieu. Vous avez la responsabilité de réagir pour ne pas vous laisser manipuler par toutes ces nouvelles découvertes qui transgressent la vie. Plusieurs d'entre vous ont déjà consenti et accepté l'avortement. Vous ne pouvez imaginer à quel point ces petits innocents se débattent devant la mort dans le ventre de leur mère. La vie n'est plus respectée. Pour certains d'entre vous, elle est devenue un jeu par lequel on peut se laisser aller à tous désirs charnels. Comment pouvez-vous vivre heureux en portant la mort dans votre coeur ? Vous êtes devenus si indifférents à la vie et à l'amour de mon Fils ! Vous ne pouvez imaginer jusqu'où iront la science et ce qui reste de l'intelligence humaine. Vous deviendrez pour eux comme des troupeaux de bêtes sur lesquels ils expérimenteront sans cesse. De nouvelles maladies et épidémies se propageront. Vous avez le choix et la responsabilité de refuser tout ce qui détruit la vie. Votre façon compulsive de consommer et de travailler défait l'unité de la famille, car vous n'avez plus de temps à consacrer à vos enfants. Priez, priez et priez, mes enfants. Demandez à mon Fils qu'Il vienne accueillir en vous la toute-puissance de lumière qui chasse les ténèbres."


Julia Kim, en Corée du Sud (voir apparitions de Naju), souffre constamment depuis 1982 en réparation pour les avortements. (Le Cardinal I. Dias fait une discrète allusion aux charismes qui ont suivi sa conversion dans l'énorme ouvrage pontifical récent sur la dépression). La plupart des messages reçus par Julia parlent du chagrin de Jésus et de sa Mère, à cause de l'indifférence générale concernant les avortements. Julia Kim accepte volontairement la souffrance et la douleur qu'elle offre en sacrifice de réparation. Le 12 mai 1987, Marie lui a dit : « Regarde, Julia, à cause des avortements, un grand nombre d'âmes est sur la route de la perte éternelle. Je veux les sauver avec ton aide, par tes sacrifices et le repentir. » Par 4 fois, Julia a souffert le tourment dans la position d'un embryon avant son avortement.

Vassula, grecque orthodoxe, a entendu ceci : « Aujourd'hui, en votre génération, il est donné au démon les plus grands honneurs. Depuis le commencement, il était meurtrier et menteur et maintenant, il est adoré comme un père. C'est à lui que sont donnés tous les honneurs. En vos jours, on s'incline très bas devant ses oeuvres et de cette manière, ta génération a attiré sur elle la punition. Vos contrées sont infestées par des légions d'esprits impurs qui rôdent partout. Aujourd'hui, Satan tente même les élus de Dieu. C'est pourquoi, le trouble se répand en cette génération qui construit ses tours avec du sang innocent (*) et fonde ses patries sur le crime. Seul ce sacrifice plaît à Satan. » http://www.vassula.org (*) L'avortement est maintenant légalisé en de nombreuses nations, ajoute Vassula.

Et puis, il y a Mirella, en Italie, qui a reçu comme feue Maria Simma (Autriche) le charisme de voir les âmes de défunts et dans son cas, aussi, celles des petits enfants qui n'ont pas pu naître. Extraits trouvés sur Stella Maris n° 398 de décembre 2003 : " Les petits enfants qui ne sont jamais nés, je les vois à l'âge de 2 ans environ mais je comprends qu'ils n'ont pas eu de "naissance". Ils arrivent avec des petites fleurs dans les mains pour faire la paix avec leur maman. C'est la maman qui arrive avec eux. Avant tout, ces enfants viennent demander d'être reconnus : " Je suis là, tu es ma maman, je suis ton enfant... Donne-moi un nom, celui que tu m'aurais donné. Il me revient, tu dois me le donner." Que se passe t-il au moment où une maman donne un nom à sa créature ? Elle lui donne une identité. Il n'est plus un foetus (...) il est une personne avec son prénom. Et puis, il y a ce "baptême" d'amour qu'une maman peut faire : elle va voir un prêtre avec des prières à propos, des Messes à propos... À partir du moment où elle lui donne une identité, il est sien, il lui appartient ; il a un visage, une petite bouille, des yeux, des mains, il marche, il bouge, il appelle "maman". Voilà que cette petite créature a été reconnue en famille, on en parle, elle existe. "Eh ! Maman, tu n'es plus comme avant, condamnable et condamnée comme chaque maman se condamne quand...". Ici, je vois des scènes hallucinantes ! Quand arrivent ces mamans, aussitôt, arrivent les enfants. Je dis alors : "Tu as perdu un enfant." Aussitôt, la maman recule et demande : "pourquoi ?" "Parce qu'il y a un enfant ici". Souvent, ils s'approchent près de leur maman, et ils la regardent. Et je ne vous dis pas ce qui arrive... Quand il y a 2 ou 3 filles, ou des dames ensemble, je leur demande : "Êtes-vous bien sûres que vous voulez rester ensemble ?" "Ah, c'est bien ; nous, nous n'avons pas de secrets !". Et les secrets commencent à arriver. Et je dis : "Ici, il y a une petite créature, je ne sais pas si elle appartient à l'une d'entre vous ? (Je sais en fait de qui elle est, mais je ne le dis pas). Arrivent les secrets. Alors j'entends : "Ah mais la prochaine fois, nous ferons l'une après l'autre." "Je vous l'avais dit !". D'autre fois, quand il y a plusieurs personnes et que je vois quelque chose de personnel, les créatures me font : "Ne le dis pas, ne le dis pas... c'est secret !"

 

 

 

 

Sous-pages :

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (1)

1. Evy 17/04/2010

J'ai mal de voir tous ces chiffres alarmants et j'ai aussi mal car nous sommes tous coupable. Mon Dieu je voudrai dans une démarche de confiance en ta miséricorde te confier tous les enfants avortés et en particulier mon petit Joseph. Je te prie aussi pour nous toutes les mamans afin que nous soyons à même de défendre la vie de nos bébés par tous les moyens. Sainte Mère de Dieu, Marie intercède afin que nous obtenions le don la vocation de mère. Amen

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

 



Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs
 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×